Chiens abandonnés à Maligny : une demande au cas par cas pour les adopter

L’audience renvoyée au mois de septembre

À la barre, pas de prévenu. Ce dernier, accusé d’avoir, en mars, laissé à l’abandon près de 40 chiens de son élevage Lou Pantaï, à Maligny, dont une vingtaine seraient morts de faim, serait actuellement hospitalisé à sa demande à la Chartreuse.

L’association Respectons avait été alertée par des riverains, choqués par la découverte à proximité de l’élevage incriminé de plusieurs cadavres de canidés, association qui aurait à son tour prévenu les autorités. 

Par ailleurs, le tribunal avait ordonné, à la demande de la défense, une expertise psychiatrique du prévenu, mais cette dernière n’a pas été effectuée, le psychiatre saisi n’ayant pu réaliser cet acte pour cause de surcharge. Un autre expert a donc été nommé et l’audience, dans l’attente des résultats, a été renvoyée au 13 septembre.

Le prévenu, libre, est maintenu sous contrôle judiciaire.

La procureure Locks a également indiqué, à la suite de la question posée par l’agent de le Direction départementale de la protection des populations de la Côte-d’Or (DDPP), qu’une demande individuelle pour chaque animal pourra lui être soumise par écrit afin que puisse être décidée au cas par cas de la possibilité pour les différentes structures de protection des animaux qui ont recueilli les chiens de les soumettre soit à la vente, soit à l’adoption.

L’éleveur lors de sa comparution immédiate : « Je n’ai pas pu faire face, je n’ai pas su trouver d’aide… »

Lors de sa comparution immédiate, le 13 mars, le prévenu, exploitant de l’élevage Lou Pantaï, à Maligny, avait donné quelques explications sur son état d’esprit de ces derniers mois. Il a raconté que la longue hospitalisation de sa conjointe, puis la naissance prématurée de leur enfant au mois de décembre, l’avait plongé dans un profond désarroi. Alcoolique abstinent depuis 2013, il se serait remis à boire et n’aurait plus pu faire face : « Je savais que pour moi, reboire, c’était la mort […]. Je n’ai pas fait ça pour faire du mal à mes chiens. Je n’ai pas pu faire face, je n’ai pas su trouver d’aide… »

Laisser un commentaire